Moore, Kent

Université de Toronto

(456 000 $ sur 3 ans, 2001, complété en juillet 2005)

Ce projet a permis d’élaborer un programme coordonné d’observations et de modélisation numérique pour le perfectionnement des modèles théoriques et quantitatifs reproduisant les effets qu’on les tempêtes de neige sur les lacs. Vers la fin de l’automne et en hiver, quand les masses d’air froid et sec de l’Arctique traversent les Grands Lacs, de violentes tempêtes de neige s’abattent souvent au-dessus des lacs ou en aval de ceux-ci. Cette recherche nous a permis de prévoir avec plus de précision et en temps opportun les épisodes de temps violent en hiver sous le vent des Grands Lacs et a facilité les opérations de déneigement, rendant ainsi les routes plus sûres et améliorant les conditions aéroportuaires.