Chen, Jing

Université de Toronto

(148 160 $ sur 2 ans, 2001, complété en décembre 2003)

Ce projet a contribué à valider les modèles climatiques et à améliorer les estimations de la distribution des puits et des sources de carbone. Pour comprendre le système climatique planétaire, il faut d’abord connaître le bilan du carbone terrestre. L’équipe a examiné la possibilité d’obtenir de l’information sur le cycle du carbone à partir des données recueillies au cours des dix dernières années à l’un de ses sites de recherche. Les travaux visaient à déterminer la possibilité de recueillir des indices du bilan du carbone au niveau du sol à partir de diverses tendances temporelles et spatiales du dioxyde de carbone en utilisant des modèles, des concentrations mesurées à partir de tours, des mesures isotopiques et des données d’aéronef profileur. Une étape supplémentaire a été l’étude du bilan du carbone dans des régions plus grandes à partir d’une tour de 100 à 200 mètres de haut au-dessus d’une forêt. Ce projet a réuni des scientifiques de l’Université de Calgary, du Service météorologique du Canada et du Centre canadien de télédétection.